Comment remorquer une voiture sans risquer une amendes

Il peut arriver que votre voiture tombe en panne et que vous deviez la remorquer. : Conseils utiles sur la façon d’y parvenir

Si vous ne le souhaitez pas, il se peut que votre voiture soit en panne. Avant d’agir pour aider, il faut garder à l’esprit ce qui est prévu à l’article 165 du Code de la route afin d’éviter les sanctions. Seuls les véhicules en panne ou en cas d’urgence peuvent être remorqués. Voyons comment l’opération de remorquage doit être pratiquée.

Le véhicule endommagé doit être remorqué à l’aide d’une connexion solide et sûre. La liaison entre les deux moyens de transport doit être réalisée au moyen d’un câble d’acier, d’une chaîne, d’une barre métallique ou similaire. Au centre de la connexion, un tissu rouge ou un gilet réfléchissant doit être apposé : il est obligatoire par la loi d’en avoir un et de le garder dans sa voiture.

La connexion doit être marquée pour avertir les autres automobilistes du danger, non seulement, mais le véhicule remorqué doit avoir les feux d’avertissement actifs et clignotants. Le triangle de signalisation mobile ou le panneau pour les charges en saillie doit être situé à l’arrière du véhicule si les quatre flèches ne fonctionnent pas.

Un véhicule ne peut être remorqué que s’il se trouve sur une route urbaine ou provinciale. Si votre véhicule tombe en panne sur l’autoroute, sur le périphérique ou sur une route extra-urbaine, vous devez faire appel au service de secours routier. Si la voiture ne peut pas être déplacée dans la voie d’urgence, elle doit être signalée aux conducteurs qui arrivent, en plaçant le triangle à 100 mètres ou en utilisant les quatre flèches.

Si vous ne respectez pas ces règles lors du remorquage d’une voiture endommagée, vous serez passible de sanctions administratives, car la loi sur la circulation routière est très stricte à cet égard et ne permet pas d’erreurs dans la procédure de transactions. La voiture tractée ne doit pas dépasser 30KM/h, la conduite doit être sûre, en évitant les freinages brusques et les trajets irréguliers. Toute personne qui ne respecte pas ces règles de sécurité routière peut se voir infliger une amende pouvant aller jusqu’à 280 € en cas de contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *